La lutte pour équilibrer le travail et le travail scolaire:

Habituellement, les élèves de la 11e à la 12e année ont des emplois à temps partiel, mais je connais des élèves de 10e et de 9e année qui en ont aussi. De nombreux enseignants ne prennent pas en considération ces vies en dehors de l’école que les élèves ont.

J’ai eu beaucoup d’enseignants qui supposent que lorsque nous avons un jour de congé scolaire ou que nous n’avons pas de devoirs pour la journée, nous n’avons rien à faire. Mais c’est très faux. En plus d’aller à l’école pendant 7 heures par jour, nous avons des sports ou des activités après l’école et des emplois.

Surtout pour les élèves de 12e année, beaucoup d’entre nous travaillent et économisons pour l’avenir et certains cherchent même des emplois à temps plein pour les préparer la vie après l’obtention de leur diplôme. Certains élèves de 12e année s’efforcent d’atteindre leurs propres objectifs, comme déménager, obtenir une voiture ou obtenir leur permis. Nous, les élèves, avons de nombreux objectifs en dehors de l’école et nous avons souvent du mal à équilibrer la vie scolaire et la vie professionnelle.

Bien qu’il soit de la responsabilité des élèves d’essayer de faire leurs devoirs ainsi que de se rendre au travail à l’heure et d’être en mesure d’avancer dans la vie et d’avoir leurs propres objectifs, les écoles ne prennent toujours pas en considération le très peu de temps que nous avons dans une journée.

À mon avis, une solution à cela, serait de raccourcir lentement la journée d’école de chaque année d’école secondaire. Les élèves de 9e année auraient une journée complète de 7 heures et peut-être que les 10e et 11e années un peu plus courtes et en 12e année, vous n’aurez besoin d’aller à l’école que selon le nombre de cours que vous voulez ou devez suivre. Par exemple, moi ainsi que beaucoup d’autres 12eme années ont deux blocs libres dans une journée qui prend un peu plus de 2 heures de mon temps libre. Cela signifie que pendant une bonne partie de la journée, je n’apprends pas ou en classe, il n’est donc pas nécessaire pour moi de rester à l’école aussi longtemps que les plus jeunes.

En fin de compte, au cours de mon expérience à l’école secondaire, je n’ai eu qu’un seul enseignant qui reconnaîssait les différentes vies des élèves à l’extérieur de l’école et les difficultés de cela.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.