Artiste qui a mangé un oeuvre d’art qui valait $120 000 “n’ai pas peur du prison”

Image result for banana art
via artnet.com

Le 4 décembre 2019, une œuvre d’art intitulée “Comedian” du artiste célèbre italien Maurizio Cattelan a été mangée par l’artiste de performance David Datuna, affirmant que ce “n’était pas du vandalisme, c’était une performance artistique”. Cattelan est également connu pour sa toilette en or 18 carats qui a été volé au palais de Blenheim plus tôt cette année-là.

La pièce elle-même, d’une valeur de 120 000 $, était un banane solitaire collé à un mur dans le centre d’exposition de Miami Beach. Datuna ne pensait pas que son acte a dégradé l’œuvre d’un autre, mais appréciait plutôt le « concept de l’artiste ». Il a appelé sa performance “Hungry Artist” sur le raisonnement qu’il avait eu faim, alors il l’a mangé. Datuna a ajouté que l’acte était simplement la communication entre deux artistes.

Beaucoup de spectateurs ont été bouleversés par sa performance, mais Datuna a déclaré que la prison n’était pas une préoccupation. En fait, avant d’entrer dans la galerie, il a demandé à ses amis d’être prêts à appeler des avocats. Datuna est parti après avoir donné ses informations à la galerie et à la police. Le dimanche suivant, la galerie de Miami Beach déclare via Instagram que l’exposition avait été retirée pour des raisons de sécurité publique.

Les Feux de Brousse s’Intensifient : le Point de Vue d’une Résidente Australienne

Un pompier essaie d’éteindre un grand feu.

 Violette

Le 10 décembre, 2019

Depuis septembre, le début de la saison des incendies de brousse, l’Australie endure des impacts dévastateurs, avec de grandes régions du pays complètement décimés. En total, 24 personnes sont mortes et dans l’État de Nouvelle-Galles du Sud, plus de 1300 maisons ont été détruites. Les autorités des états ont la difficulté à contenir les incendies massifs, même avec l’aide des pompiers d’autres pays comme le Canada et les États-Unis.

Des flammes ont déchiré la brousse, les zones boisées et les parcs nationaux comme les Blue Mountains. Certaines des plus grandes villes d’Australie ont également été touchées, notamment Melbourne et Sydney – où des incendies ont endommagé des maisons et la fumée a recouvert le centre urbain. Plus tôt en décembre, la fumée était si mauvaise à Sydney que la qualité de l’air mesurait 11 fois le niveau «dangereux».